• Home sweet home



    Je n'aime plus sortir de ma maison, quoique je n'aie jamais été une femme très sociable. Elle est comme mon cocon, où tu es toujours là, auprès de moi, dans nos souvenirs que j'aime tant et auxquels je me raccroche très fort puisque je n'ai plus qu'eux.
    J'ai peur qu'en y laissant entrer d'autres personnes, celles-ci n'effacent ton parfum, ta présence. J'ai peur qu'en laissant trop longtemps la porte ouverte, ton souvenir ne s'échappe et que je ne puisse plus le rattraper. Les quelques bribes de toi, ça et là, qui restent à la maison, j'ai tellement peur de les perdre un jour que d'y penser m'empêche souvent de dormir. Je voudrais pouvoir les garder sur moi, de la même façon que j'en garde certaines, tout eu long de la journée et de la nuit. J'aimerais ne jamais avoir à m'en séparer, ne jamais les perdre, ne jamais devoir les laisser, tant j'y tiens. La maison est comme mon coeur, elle veut te garder là à jamais, parce qu'il n'y a qu'auprès de toi que je suis bien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :