• Quand je veux pas ...



    Mon Ange,

    Tu me dis que "je vais être TOUT pour toi..." Etre tout pour toi... au centre de ton monde de ton univers de ton existence...

    Mais mon Ange, comment pourrais-je accepter cela? C'est pas seulement un lourde responsabilité. Je ne veux pas être tout pour toi, pas au sens où tu l'entends, parce que je pourrais jamais le rendre... Je ne veux pas te leurrer et tu le sais aussi bien que moi... C'est comme si je me sentais pas le droit d'accepter, je ne pourrais pas l'assumer cela, parce que je ne pourrais jamais non plus assumer l'inverse, la réciproque... et je sais que derrière ces mots, et même si tu ne demandes rien, tu voudrais surtout cela aussi, etre tout pour moi au sens ou ou toi tu l'entends, au centre de toutes mes préoccupations, de tout mon univers... Et ça je ne peux pas te le donner...

    Etre tout pour toi... Le dois-je d'ailleurs? Est-ce même possible d'assumer cela, de l'accepter? car je ne suis ni ta mère, ni ton frere, ni... ça ne se remplace pas... Même si je ferai tout ce que je peux pour te rendre heureuse, pour que tu te sentes bien même loin d'eux...

    Le plus souvent quand on se voit, on est juste nous deux, c'est les vacances... Tout est rose, on s'immerge dans notre cocon d'amour, avec tout le temps rien que pour nous... nous 2, nous seules... Pas de contraintes, pas d'obligations, rien que des moments d'amour passionnés, et le temps qui s'arrête...

    Un vrai conte de fées, où il n'y a jamais de soucis, jamais de problèmes... juste quelques accros, de temps à autres... Un rêve vécu en réalité... ou plutôt une réalité de rêve... Un rêve toutes éveillées, un rêve en liberté...

    Mais la vie, la vraie c'est pas ça...
    Ma vie à moi tu la connais, je sais qu'elle te fait peur... C'est la vie d'une mère de trois enfants, qui les élève seule et travaille... Elle est faite d'une armée de contraintes, de corvées, de soucis et de devoirs pour les enfants, de travail parfois le soir... et même, quoi que tu en penses, de besoin de liberté... comme toi... finalement.
    Bref la vie quoi, avec son quotidien... une vie avec son armée de "On pourra pas" comme tu dis si souvent... Et je sais que tu as peur de pas avoir ta place au milieu de tout ça, de tout ce que je ne pourrai pas changer, te donner... Je sais ce que represente le fait que tu quittes tout...

    J'ai tellement peur que tu regrettes, que tu te dises "si j'avais su..."
    Je sais qu'il y aura ce vide immense en toi que tu n'es pas prête non plus à subir...

    Et moi avec tout ça serai-je capable de le combler, ce vide?...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :