• Tes rêves

     

    Mon Ange,

    Le plus souvent quand on se voit... On est juste nous deux, c'est les vacances... C'est le rêve que tu décris... Tout est rose, on s'immerge dans notre cocon d'amour douillet et insouciant, avec tout le temps rien que pour nous... nous 2, Juste nous seules... Je peux m'occuper juste de toi, et toi de moi... Pas de contraintes, pas d'obligations, rien que des moments d'amour, des délires et des coups de folies, et le temps qui s'arrête...
    Un vrai conte de fées, oui... où il n'y a jamais de soucis, jamais de problèmes... juste quelques accros, de temps à autres...
    Un rêve vécu en réalité... ou plutôt une réalité de rêve... Un rêve toutes éveillées, un rêve en liberté... mais un rêve passager, que tu voudrais perpétuel...

    Mais la vie, la vie réelle, c'est pas ça...
    Ma vie à moi tu la connais, je sais qu'elle te fait peur, "elle t'étouffe" comme tu dis... C'est juste la vie d'une mère de trois enfants, qui les élève seule et travaille... Elle est faite d'une armée de contraintes, de corvées, "de linge et de machines, de courses à faire" comme tu dis, de soucis et de devoirs pour les enfants, de travail parfois le soir... et pourtant aussi, quoi que tu en penses, de besoin d'amour, cet amour que je voulais y ajouter et pour lequel tu ne me dis pas disponible...
    Une vie comme des milliers d'autres... sûrement très banale puisque tu ne la vois qu'ainsi... mais c'est ma vie, mon bonheur aussi, un bonheur simple, ordinaire, qui te déçoit...

    Cette vie là je réalise qu'elle est bien loin de tes rêves, et que jamais tu ne t'y feras... Tu le dis toi-même "c'est pas mon rêve de vie, je me sens trop enfermée, j'étouffe à attendre cloisonnée entre vous 4, à attendre qu'un créneau se libère pour moi..." C'est ainsi que tu ressens ma vie, et notre avenir... Et je moi je renonce à expliquer, justifier encore et toujours... un pas en avant deux pas en arrière...
    Cette vie-là elle peut pas être uniquement tournée vers toi et moi, comme dans nos week-end en amoureuses...

    Alors c'est sans doute pas courageux de ma part, mais plus tu te raccroches à moi, plus tu me places au centre de ta vie, de ton univers, plus ça me fait peur... parce que moi, je ne peux assumer cela, et je ne peux n'avoir que toi et tourner toute ma vie et mes attentions vers toi...
    Je sais que tu "ne demandes rien", mais ça change rien, le besoin est là, un besoin que moi je n'ai pas, et je sais que tu souffres de cela... et moi aussi...
    C'est surtout comme une incompatibilité, pour toi et pour moi, une incompatibilité qui nous déchire et nous détruit chaque jour un peu plus...
    Je ne peux te placer au centre de mon univers, j'ai essayé, mais, ça me déchire, ça me détruit... et si je le fais pas, c'est toi que ça déchire, que ça fait souffrir...
    Incompatible... Je ne veux pas te leurrer, ni me leurrer moi-même, on avance, on recule et on en revient toujours au même point, malgré tout notre amour...
    Je ne peux pas te donner ce dont tu rêves, pas de la manière dont tu le rêves, dont tu en as besoin...

    Tu as besoin de bien plus que je ne peux donner...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :